logo-ArapedeArapèdes
associés

croquis-chien blancwww.pierrecarles.org


Dix films pour « Strip-Tease »

Chirac, ma femme et moi

14 minutes - France - 1994

Diffusé le 1er avril 1994 par France 3


Image : Igor Ochronowicz, Etienne de Grammont, Alain Thomas. Son : Dominique Haubois. Montage : Françoise Lannoy. Mixage : Philippe Kurzawa. Réalisation : Pierre Carles. Production : Jean Libon, Marco Lamensch, Véronique Frégosi (VF Films)

 

Chirac, ma femme et moi

 

Les péripéties de la programmation de Chirac, ma femme et moi

Pierre Carles avait entendu parler de Jean-Claude Laumond, le chauffeur de Jacques Chirac, lors de la préparation du documentaire Les bonnes fréquentations, une enquête sur la vie d’une certaine «  nomenklatura française  » (du nom d’un livre de Sophie Coignard et Alexandre Wickam). Ce documentaire, commandé par M6, n’a finalement jamais vu le jour, la chaîne privée ayant finalement renoncé au projet.

Chirac, ma femme et moi a été tourné en septembre et octobre 1993. Claude Chirac, qui s’occupait à l’époque de la communication du maire de Paris, a cherché à dissuader Pierre Carles d’achever ce court-métrage sur cet intime de la famille Chirac par un coup de téléphone en date du 8 octobre 1993, lors du montage du sujet. Des pressions ont été également exercées sur Jean-Pierre Elkabbach, président de France Télévision. Sans succès. Les chaînes de télévision acquises au premier ministre Edouard Balladur, misaient sur la défaite de Jacques Chirac à l’élection présidentielle de 1995. Le sujet est diffusé le 1er avril 1994 à 23 h 15 dans l’émission Strip-tease (France 3).

PDF - 999.1 ko
Libération, Gilles Renault, 1-4-1994

Deux ans plus tard, les producteurs de Strip-tease, Véronique Frégosi, Jean Libon et Marco Lamensch reprogramment Chirac, ma femme et moi sur France 3. Entre temps, Jacques Chirac est devenu président de la République. Le 21 janvier 1996, Jean-Pierre Elkabbach, toujours directeur de France Télévision, déprogramme l’émission.

PDF - 2.1 Mo
Liberation, Beatrice Bocard, 24-1-1996
PDF - 2 Mo
Philippe Meyer, Le Point

Fabienne Darge, journaliste au supplément Radio-TV du journal Le Monde, écrit elle aussi un article sur cette déprogrammation de Strip-tease, mais Daniel Schneidermann, chroniqueur télé du Monde et animateur de l’émission Arrêt sur images, fait pression pour que l’article ne soit pas publié. Il obtient gain de cause auprès d’Edwy Plenel. le directeur de la rédaction. Écœurée, Fabienne Darge demande sa reintégration au secrétariat de rédaction du journal avant de partir s’occuper de la rubrique «  théâtre  ». Cette «  affaire dans l’affaire  » fera l’objet d’un dossier dans le blog «  Arrêt sur paroles  » :
http://arretsurparoles.free.fr/lacensurecestlesautres.html
Un court extrait de l’article non-publié de Fabienne Darge sera repris dans un article d’Edgar Roskis publié dans le n° 123 de la revue Télescope.

C’est Philippe Meyer qui, dans sa chronique dans l’hebdomadaire Le Point, indiquera que l’ordre de déprogrammation de Chirac, ma femme et moi avait été donné par Jean-Pierre Elkabbach.

Philippe Meyer, <em>Le Point</em>, 27-1-1996


Soutenez le site

en achetant le DVD
« 10 petits films pour Strip-tease »

Ou par chèque, à l’ordre de : Arapèdes associés, au 73 bis impasse des Palmiers, 83140 Six-Fours.
Par virement bancaire, pour cela, contactez-nous
Merci pour votre soutien !

Le DVD : 28 €
DVD + clé USB : 48 €
Soutien : montant libre

  • Charlie-Hebdo, Bernar, 14-2-1996